Catégories
Euromedhabitants

Ouvrir les yeux sur son quartier (fin)

Cette année je me suis lancé un nouveau challenge : celui de photographier mon quartier non plus au hasard de mes déambulations comme depuis sept ans, mais pour un projet photographique. L’occasion faisant le larron, c’est dans le cadre de la Masterclass “Ici, et là” avec le photographe William Guidarini que j’ai poursuivi ce projet. Les photos ont donc évolué, des premiers repérages et réflexions à ce qui a finalement été sélectionné pour l’exposition de groupe que nous avons présentée fin juin, chacun sur le quartier que nous avions choisi.
Mes articles “Ouvrir les yeux” sont le témoignage de l’évolution de ce travail, jusqu’à sa phase finale que je vous présente ici.

Dernière séance

La dernière étape avant l’exposition va consister à opérer un dernier tri afin de constituer nos six séries finales, de vingt à trente photos chacune.

Pour ce travail réalisé en commun, William a imprimé nos sélections en petit format, ce qui rend le processus de tri et de séquencement plus facile. La méthode est bien rodée et au bout de six heures (quand même) de travail de groupe, nos séries sont calées.

Le choix du format final de l’exposition se fait également en commun. Nous nous accordons sur un diaporama présentant nos séries, plus un choix de deux à trois images par série qui feront l’objet de tirages exposés aux murs.

Nous étant également mis d’accord pour ne citer qu’un quartier de Marseille par série, je dois choisir entre Joliette, Arenc, Villette, Saint-Mauront et Les Crottes… Une preuve de plus que je vis bien dans un quartier pluriel, sur lequel il est absurde de vouloir coller à tout prix une étiquette.

Ma série finale associe des images de ce tout le monde ou presque peut voir en passant dans mon quartier, à d’autres photos moins facilement identifiables pour qui n’a jamais sillonné attentivement ce périmètre.

Les deux séances de projection/présentation/exposition sont enfin de très beaux moments de retours positifs et de témoignages.
En rentrant chez moi dimanche soir j’hésite à me replonger dans l’actualité des législatives, mais finalement non : ne brisons pas le charme, tout ça attendra bien lundi.

2 réponses sur « Ouvrir les yeux sur son quartier (fin) »

Je viens de lire ta série de billets sur ton travail au sein du groupe Magnum ICI & LÀ et je regrette de ne pas avoir au moins pris des notes me permettant de mes remémorer les différentes étapes (et aussi les différentes couleurs ????) par lesquelles je suis passé…
En parcourant toutes les photos que tu as prise, je me dis mais que de bonnes photos ! Au delà de la série déjà produite, je me demande s’il n’y a pas matière, en l’enrichissant encore, s’il n’y a pas matière à un livre, un fanzine ou une expo plus conséquente

Tu crois quand même pas que tu vas t’en tirer comme ça alors que de l’avis général c’est surtout toi qui doit faire un bouquin et une expo photo :-))))
Allez, au boulot !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *